L'équivoque signifiante Raten-Ratten- Heiraten

Liliane Fainsilber

Il me semble décidément que ces notes du samedi 30 novembre sont décisives pour cette analyse, Freud commence en effet à regrouper tous les élements de cette analyse, autour de ces trois signifiants Raten, rats, Retten, paiements partiels, ce qui évoque à la fois de l’argent et un remboursement de dettes, puis également Heiraten, se marier.


Les trois signifiants se conjuguent et s’entrecroisent et mènent d’une par au déploiement de ce qui fût sa grande obsession des rats, d’une part le supplice des rats, qui, vous vous en souvenez, consiste à introduire de force un rat affamé dans l’anus du supplicié, il y en a d’ailleurs un deuxième qui apparaît au cours de ces séances. Mais il y a aussi la dette d’ Ernst vis-à-vis du lieutenant David, si je ne me trompe pas, et qui survient comme en écho de la dette du père.


Ces trois signifiants renvoient aussi aux éléments de l’histoire familiale d’Ersnt, les fautes du père, sa violence éventuelle et son sadisme – il avait battu une jeune recrue dans l’armée, ses dettes de jeu, et ses infidélités envers sa femme ( syphilis)


Par les chats et les rats, dont celui enfermé dans un sac, sont également évoqués les désirs de mort de Ersnt à l’égard de son père, donc son propre sadisme. C’est son père qui est enfermé dans un sac et assommé.


J’ai fait ce petit schéma qui me parait éclairant (En tout cas, il l’a été pour moi).