Notes de Freud du 18 octobre (suite)

La " vision " de Ernst à propos des dents de sa sœur

Liliane Fainsilber

Après les textes de ces trois rêves viennent ensuite des récits de différentes prémonitions d'Ernst. Il semble que Freud prépare là, avec l'aide de ce matériel ainsi accumulé, ce qu'il décrira dans le texte officiel des cinq psychanalyses, concernant les phénomènes de superstition du névrosé obsessionnel, c'est-à-dire la croyance au fait qu'il suffit de penser à quelque chose pour qu'aussitôt elle se réalise. L'exemple qu'on a déjà vu est celui où il avait souhaité une crise d'apoplexie à un pensionnaire, parce qu'il souhaitait occuper sa chambre, crise que ce dernier avait bel et bien eu dans les jours qui suivirent.

Mais j'ai surtout retenu la partie VI concernant " les belles dents de sa sœur aînée ".
On y découvre ce qu'indiquait déjà Freud dans l'Interprétation des rêves comment la perte des dents ou l'arrachage des dents est assimilée à la castration. Un ami dentiste avait un jour prédit à sa sœur qu'elle perdrait toutes ses dents.
Associé à cela Ernst décrit " une vision " qu'il a eu alors qu'il avait recommencé à se masturber. Mais il ne fait pas le lien entre les deux puisque, selon Freud, " il s'étonne lorsque je lui explique que sa masturbation est la cause de sa vision ".
Le traducteur indique un rêve de dent qui est raconté plus tard à Freud (p. 241)

"Un rêve et quelques fragments : il va chez le dentiste pour se faire arracher une dent malade. Celui-ci en arrache une, seulement ce n'est pas la vraie, mais une dent voisine qui était légèrement atteinte… Freud lui rappelle à nouveau que ces rêves sont liés à la masturbation et lui cite l'expression qu'il connaît " s'en arracher une " pour se masturber.

Je me demande s'il y a un équivalent en français de cette expression qui a quand même ceci de particulier qu'elle inclut dans la même formule l'acte de la masturbation et sa punition, puisqu'il y est annoncé qu'il va se l'arracher ou qu'on va la lui arracher et donc le castrer.

Je n'ai pas en ce moment sous la main mon exemplaire de l'Interprétation des rêves, mais il y a un rêve de femme qui doit avoir pour titre quelque chose comme " Au travers des fleurs " où Freud évoque déjà cette expression métaphorique de la masturbation " s'en arracher une ".