Fantasmes pervers dans la névrose, la perversion et la psychose

 

Les mêmes fantasmes sont mis en scène dans les trois structures, mais pas sous la même forme

- En symptômes dans le névrose, et ces fantasmes sont insconscients. Dora ne sait rien de ce qu'elle imagine d'un rapport sexuel où c'est la bouche qui est en quelque sorte devenu l'organe génital de remplacement, elle se contente de tousser. Pour l'Homme aux rats, son fantasme pervers prenait appui sur des signifiants pulsionnels anaux. Il se référait à un vieux supplice chinois au cours duquel on introduisait de force dans l'anaus du suplicié, un gros rat affamé. Sa grande obsession des rats s'était construite sur le fondement, la mise en scène de ce fantasme.

- En scénarios, en passage à l'acte dans la perversion. Ces fantasmes réalisés sont alors conscients. C'est en les opposant les uns aux autres, conscients /inconscients, que Freud pose la névrose comme étant le négatif de la perversion.

- En délires, dans la psychose. Le Dieu de Schreber devait l'émasculer et donc le transformer en femme, avant qu'il puisse procréer une nouvelle humanité.

Ce qui donne une bonne idée de cette triple approche, C'est une note des trois essais, Pour moi dans l'édition nrf, idées, c'est la note 33 de la première partie :

" Les fantasmes clairement conscients des pervers - qui dans des circonstances favorables peuvent se transformer en comportements agencés - les craintes délirantes des paranoïaques - qui sont projetées sur d'autres avec un sens hostile, - les fantasmes inconscients des hystériques - que l'on découvre par la psychanalyse derrière leurs symptômes - toutes ces formations coïncident dans leur contenu jusqu'aux moindres détails".


Autrement dit les mêmes fantasmes donnent en fonction des trois structures - névrose, psychose et perversion - Symptomes, délires, mises en scène perverses.

Il y a aussi un passage sur La pulsion sexuelle chez les névrosés, qui peut nous être très utile dans notre approche des symptômes de Dora.
C'est sous le titre " Les aberrations sexuelles ".

 

retour organisation du site